Blockhaus Grand plage de St Palais sur Mer...

Publié le par l'Univers d'Erika

Les blockhaus et batteries de la grand plage...
Les blockhaus et batteries de la grand plage...

Les blockhaus et batteries de la grand plage...

C'est la première fois que je prends le temps de m'approcher de ces mastodontes de béton qui envahissent la plage près de St Palais sur Mer. Le système comprend plusieurs blockhaus et batteries datant de 1943. Les blockhaus semblent rejetés par l'océan... L'inventaire établit qu'entre Ronce les Bains et Semussac c'est près de 400 blockhaus  qui ont été découverts.

A certains endroits, les vestiges sont devenus des murs d'expression plus ou moins jolis...

Regards sur le mur de l’atlantique, "Sentier des arts" est une manifestation organisée en 2013 par la Communauté d'agglomération de Royan Atlantique (CARA) s'’inscrivant dans le "Land Art" ou l'éphémère.

Thierry Montoy  est l'un des 5 artistes retenus pour animer cette partie de la côte. Il a choisi de tracer une bande blanche sur les bunkers échoués sur le sable qu'il a nommé "L'Horizon inversé". Cette ligne tire un trait sur le passé et en même temps elle surligne la présence du Mur de l’'Atlantique. Quatre ans plus tard, les lignes se sont estompées... les vagues, le sel et le vent effaçant petit à petit le trait blanc.

Un clic droit sur l'image puis "afficher l'image" et zoomer pour plus de détails !

Clic droit puis afficher l'image pour lire l'article...

Clic droit puis afficher l'image pour lire l'article...

Donnez-moi votre avis en laissant un commentaire.

Merci pour tous vos petits messages de sympathie...

Publié dans Charente Maritime...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
É
Bonsoir Erika. Ces blokhaus sont très présents aussi en Gironde, sur la côte, tagués aussi. Bonne soirée et bisous
Répondre
L
Ils sont malheureusement présents partout sur les côtes atlantique jusque dans le Nord.
Une tranche d'histoire épouvantable qui ne s'oublie pas...
Bonne journée
Bisous
B
C'est vrai que nos plages en sont décorées. Les blockhaus sont si nombreux, parfois bien cachés.
Je ne savais pas pour la bande blanche, merci Erika pour l'explication. Bonne initiative pour les graffitis !
Gros bisous, Béa
Répondre
L
Ce sont les témoins monstrueux d'une période épouvantable liée à la folie des hommes... et il en reste encore qui se cachent dans la dune qui recule de plus en plus au fil des années.
Gros bisous
V
une belle initiative ...
Répondre
L
Une initiative à réitérer tout le long de nos côtes...
J
Bonsoir,
Nous sommes allés près de St Palais, en camping, dans les années 1985 à 87, je me souviens bien des blockhaus, je pensais qu'avec le temps, la mer les avait submergé. C'est une bonne idée de les préserver.
Bonne semaine..
Répondre
L
Plus le temps passe plus la dune recule et on en découvre chaque année un peu plus... c'est bien triste période que la guerre et la folie des hommes.
Je pense que les artistes ont de quoi se faire plaisir avec la quantité qu'il y a sur nos côtes...
C
Très intéressant et les graffitis sont superbes.
Bises
Catherine
Répondre
L
Ils sont les témoins d'une époque de folie, c'est bien triste.
Que les artiste animent ces blocs de béton, je trouve cela très bien.
Bises
C
c'est bien qu'ils soient utilisés par des artistes, cela les anime. je trouve qu'ils restent un souvenir de la folie des hommes, ils permettent de parler de cette période à nos enfants, ce sont des témoignages qu'ils faut préserver. bises. celine
Répondre
L
Tout à fait d'accord avec toi, il faudrait que les artistes se les approprient encore plus.
La folie des hommes est toujours d'actualité sous une autre forme.
As-tu eu l'occasion de visiter celui qui est au pied du phare Cap Ferret qui est utilisé comme support pédagogique pour les écoles et autres ici :
http://lunivers-derika.over-blog.com/2016/10/phare-du-cap-ferret.html
Bises
N
Ici on en voit quand même bcp... ils font un peu partie de notre paysage malgre la tristesse qu ils dégagent. .. bisou a toi!
Répondre
L
On aimerait qu'ils soient inexistants, la quantité de béton est énorme tout le long de nos côtes...
Bisous
N
Comme le dit si bien Domi, c'est le recul de la côte qui fait qu'ils se retrouvent près de l'océan. C'est une page de mémoire car ils demeureront là. C'est bien que certains s'approprient ce triste béton pour en faire des œuvres. Je te souhaite un très agréable week-end, Erika. Gros bisous, ma belle.
Répondre
L
C'est une illusion comme je l'écris dans mon texte... que l'océan ait pu rejeter ces énormes blocs de béton !
Gros bisous
V
et oui dans le Nord aussi il reste beaucoup de blockhaus ; c 'est impressionnant ;
Répondre
L
C'est inimaginable tout ce qu'il y a eu de construit durant la guerre (la main d’œuvre était pas cher...)
M
c'est très intéressant , je ne connaissais pas , et les graffitis très chouettes , ce sont les paradoxes dans la vie .
bises bon weekend
Répondre
L
C'est affolant de voir tous ces blockhaus qui envahissent nos côtes et que sur quelques kilomètres il y en ai tant de répertoriés...
Voilà pourquoi j'ai eu envie de faire un petit article sur ces mastodontes inesthétiques bordant nos côtes ! ! !
Bises et bonne fin de semaine
M
Bonjour douce Érika, que c'est impressionnant... Je n'en ai jamais vu, beau et triste à la fois... les graffitis sont superbes! Bise, bonne journée tout en douceur!
Répondre
L
Ils sont là pour nous rappeler la dureté de la guerre...
Beaucoup sont encore à l'abri dans les dunes.
Bise ensoleillée
D
Très intéressant, je connais bien la question sur la côte d'Opale, ce sont en effet les témoins de sombres pages d'histoire, pas très esthétiques, mais qui conservent la mémoire ; j'en ai connus, à Audinghen, qui conservaient à l'intérieur les graffitis réalisés par les soldats allemands qui les occupaient (caricatures de Churchill)
Enfin, souvent, par leur position sur la plage, et non plus dans les dunes, les blockhaus témoignent du recul important, voire dramatique du trait de côte, ils ne sont pas rejetés par la mer, mais la mer les dégage de leur gangue de sable !amitiés
Répondre
L
C'est en effet un énorme recul de la dune ! ! !
Et des témoins inesthétiques de ce qui a pu se passer durant la guerre...
Amitié
M
pas très beau ces blocs de béton mais l'époque ne l'était pas non plus .....
bisous
Répondre
L
Je veux bien te croire... ces mastodontes sont partout sur les côtes pour le rappeler !
Bisous
C
Chez nous aussi , ces vestiges sont bien là et aussi les embellir par des graffitis j'aime beaucoup l'idée !
Bonne journée à toi
Bises
Répondre
L
Des vestiges présent à beaucoup d'endroits malheureusement...
Bises