Métamorphose d'une cigale...

Publié le par l'Univers d'Erika

Métamorphose d'une cigale...

Une agréable surprise est survenue dans notre jardin avec la métamorphose d'une cigale. A priori, il s’agirait de "cigale plébéienne" d'après mes recherches !

C'est la première fois que l'occasion m'est donnée de pouvoir y assister.

Et encore, je me suis absentée quelques minutes et à mon retour, plus de cigale et bien évidemment, impossible de la retrouver. Vraiment trop bête me direz vous !!!

La veille, j'ai pu en photographier une dans l'éléagnus (première de la saison). Mais cela ne s'arrête pas là avec la découverte de 3 trous dans le sol et de 3 exuvies vues sur une marche de l'entrée, le cabanon et un laurier rose.

Allez assez bavardé, la suite en images...

Un clic sur l'image pour afficher plus de détails !

Métamorphose d'une cigale...
Métamorphose d'une cigale...
Métamorphose d'une cigale...
Métamorphose d'une cigale...

Partant le lendemain en vacances, je n'ai pas pu assister à d'autres métamorphoses. Bien évidemment, à mon retour, je suis allée vérifier et j'ai trouvé 12 trous sur le sol et 9 exuvies dans le même laurier rose.

Mais ce n'est pas fini, à nouveau, je peux assister à la métamorphose d'une cigale, plus facile à photographier car sur une tige en fer. J'ai aussi pu photographier d'autres cigales posées sur le genêt. Au total en 3 jours, j'ai récolté 22 exuvies.

Pour info : Dès que la chaleur dépassent les 23°, les cigales mâles nous régalent de leur cymbalisation. Plus il fait chaud, plus les mâles s'activent afin d'attirer les femelles. La durée de vie de la cigale adulte varie de 4 à 8 semaines, les mâles doivent donc attirer un maximum de femelles pour les féconder !

Métamorphose d'une cigale...
Métamorphose d'une cigale...
Métamorphose d'une cigale...
Métamorphose d'une cigale...
Métamorphose d'une cigale...

Un peu d'info sur la dernière étape de la métamorphose : C’est la nuit ou tôt le matin que la larve va enfin ouvrir les derniers centimètres de galerie qui la sépare de l’extérieur. À sa sortie, elle se dirige vers un support proche, une tige ou un arbre. Arrivée en hauteur, elle s’immobilise en attendant que démarre le moment le plus important et le plus dangereux de sa vie, sa dernière mue.

Lentement, par des contractions répétées, la peau de son dos finit par se fendre et s’ouvrir, laissant entrevoir une nouvelle cigale teintée de brun et de vert. À la manière d’un “Alien”, la tête et le thorax sortent et l'ensemble bascule en arrière. C’est dans cette position, le dos libéré, que les ailes vont lentement se déplier. L’insecte finit ensuite sa transformation en s’accrochant à son ancienne peau, son exuvie (enveloppe que le corps de l'animal a quittée lors de la mue ou de la métamorphose qui laisse place à la cigale), et attend que ses ailes finissent de sécher. Il faut en moyenne trois longues heures pour que la cigale soit prête à prendre son envol, à condition qu’elle ait échappé aux prédateurs.

N'hésitez pas à consulter le site "Animateur nature", on y apprend plein de choses sur cet insecte au chant mélodieux...

Allez ! une p'tite dernière avant de vous laisser vaquer à vos occupations...

Métamorphose d'une cigale...

Merci pour tous vos petits messages de sympathie qui boostent pour continuer...

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter afin d'être avisés des publications.

Bonne journée à vous tous qui passez par là !

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
je ne voudrais pas avoir toutes ces cigales dans mon jardin. ....
Répondre
L
Cela dure si peu de temps qu'il faut au contraire apprécier ce moment là !
M
Superbe et intéressant reportage. Jai appris le mot "exuvie"<br /> Rigolos les arrières trains des flamants.
Répondre
L
Je l'ai moi-même appris en lisant des articles sur les cigales...<br /> Cette photos des flamants, j'ai adoré et du coup eu envie de la partager !
B
Merci pour toutes ses explications et ses clichés sa m'as beaucoup plu.<br /> Bises
Répondre
C
merci pour ton article super intéressant, j'avoue que j'adore tes explications claires et tes photos, quel travail. merci. bises.celine
Répondre
M
Comme c’est beau de te voir bien connecter avec la nature en nous partageant t’es belle photos Passe une très agréable après-midi
Répondre
C
Surprenant ce reportage ! Nous en avons eu une dan un prunier, qui grattait des ailes sous la chaleur. Je regarderai de plus près si je trouve des restes. Bisous.
Répondre
L
J'en suis à 29 exuvies trouvées dans le jardin, une surprise que cette vie autour des cigales dans le jardin !
R
C'est vraiment génial d'avoir pu assister à cette transformation ! de superbes photos et que j'aime le chant des cigales ! Bisous
Répondre
G
Merci, beaucoup pour toutes ces informations et très belles photos,je connais juste le bruit alors un grand merci bisous à vous deux Gigi
Répondre
E
Tu n'as plus qu'à venir nous voir et ainsi les découvrir de près...
P
Coucou Erika,<br /> Tu habites au Pays des cigales dis moi !<br /> Une parution très intéressante. J'aime lorsqu'elles sont encore vertes ....<br /> J'ai pu en voir chez-nous il doit y avoir 2 ans et elle change très rapidement de couleur.<br /> ici aussi elles se sont mises à chanter plus tôt cette année. Il y a des gens qui n'aiment pas ce "crincrin" moi j'adore !<br /> Bon début de semaine. Bises
Répondre
K
exuvies - eleagnus ho ho !! de nouveaux mots pour moi <br /> cigales ! trop belles - bel article (pour moi) je ne savais pas non plus qu'elles étaient dans des trous<br /> au sol ! bises et bon lundi
Répondre
M
Quelle chance d'avoir pu observer ça, merci pour la découverte<br /> Elles sont nombreuses chez vous elles ont trouvé un lieu sécurisant<br /> Bonne semaine. Gros bisous
Répondre
L
Mais c'est un boulot à plein temps que de suivre la métamorphose des cigales.... Je ne savais même pas qu'elles étaient dans des trous au sol. Bon pas de risque que les trous ici contiennent de cigales...<br /> Merci pour ce beau reportage. Je suis moins bête ce matin quand je me recoucherai.<br /> <br /> Gros bisous et bon lundi.<br /> lavandine
Répondre
L
Coucou Erika<br /> Merci pour tes explications ! joli reportage ! je n'avais jamais vu et pourtant j'entends le chant des cigales , mais je me souviens l'année dernière avoir vu des exuvies je ne connaissais pas ....<br /> Bon dimanche<br /> Bisous
Répondre
M
Magnifique reportage bien instructif<br /> je n'ai jamais vu de cigales, entendues oui mais c'est tout.<br /> Passe une bonne soirée<br /> Bisous
Répondre
T
Bonjour Érika, ton reportage est passionnant. Lorsque je pars faire des découvertes dans le sud, j'entends souvent chanter les cigales, elle est un véritable symbole de la région. Je suis fasciné de voir la transformation de ces cigales et tes photos particulièrement réussies nous montrent bien l'évolution... merci pour ces explications claires, c'est un vrai bonheur de parcourir ton article. Je te souhaite un bon dimanche
Répondre
J
C'est très intéressant et tu as bien de la patience, car photographier des insectes, ce n'est pas facile.<br /> Bonne fin de semaine
Répondre
L
Magnifique reportage sur les cigales!! J'ai appris beaucoup de choses et merci pour les explications et ton partage........Bisous et doux week-end
Répondre
M
Chante, chante cigale, tu enchantes nos oreilles. <br /> En Lot-et-Garonne elles commencent leurs cymbalisations<br /> Bon week-end. Bisous à vous deux
Répondre
N
Merci pour ce reportage très documenté et le partage. Je te souhaite un bel été.
Répondre
M
Quelle patience tu as eu pour photographier la mue de ces cigales. Une belle métamorphose qui nous en met pleins les yeux ! Merci pour tes belles photos et tes explications fort intéressantes.<br /> Bon weekend, bisous.
Répondre
D
bon document, super, même si chez la cigale, la métamorphose est incomplète comme dit l'entomo<br /> bonne scène naturelle
Répondre
M
Wahou ! super cette découverte !<br /> Merci pour les photos et les explications.<br /> Bonne fin de journée.<br /> Bises.<br /> Aujourd'hui j'ai reçu un mail pour ton article.
Répondre
B
Splendide reportage !<br /> Quel bonheur d'avoir pu assister à une métamorphose de cigale<br /> Bises Erika et bon WE ensoleillé
Répondre
G
jolie decouverte, interessante et innatendue<br /> merci, ce n'est pas en bretagne que je risque de voir cette merveilleuse metamorphose<br /> biz et bon week end<br /> gaelle
Répondre
C
Bonjour <br /> magnifiqus photos oh c'est vraiment beau bise raymonde
Répondre
P
Tu es chanceuse d'avoir pu assister à cela. J'espère que ça m'arrivera un jour. Bel article. Bon weekend
Répondre
M
J'ai eu la chance de voir des cigales de très près mais jamais de suivre ainsi leur métamorphose. C'est juste passionnant. Merci pour toutes les explications et encore plus pour les photos. Elles sont superbes.<br /> Bon week-end à toi. Gros bisous
Répondre
J
Très beau reportage. Je me permets de le partager. Amicalement.
Répondre
E
Merci beaucoup d'apprécier cet article sur les cigales et merci pour le partage !<br /> Bon week-end ensoleillé avec en prie le chant des cigales pour émerveiller la journée
V
ho merci, c'est passionnant, et si rare de pouvoir assister à ça!!! ton jardin leur plait on dirait! gros bisous Erika. cathy
Répondre
C
Voilà un reportage très intéressant nous apprenant la vie d'une cigale avec de jolies photos à l'appui.
Répondre
S
Très beau reportage et belle découverte.<br /> Bon week-end.<br /> Sylvie
Répondre
E
Bonjour Erika. J'ai appris beaucoup de choses sur les cigales en te lisant et tes photos sont très réussies. Elles sont bien belles après avoir quitté leur exuvie. Bonne journée et bisous
Répondre
O
Intéressant ton reportage, j,en ai vu et entendu beaucoup dans le midi mais etant en ville ce n etait pas pareil , tu es bien dans ta nouvelle maison car tu es plus proche de la nature. Bisous
Répondre
C
Bravo vraiment pour ce beau reportage !!!<br /> Quelle patience.. .une artiste ! Jolies photos.<br /> Je n'aime pas spécialement ces bêtes, mais je reconnais que c'est fabuleux.<br /> En grand nombre, cela ne fait il pas des dégâts ?<br /> Bon WE ensoleillé !<br /> Bisous
Répondre
P
Ce sont de très belles observations que tu nous présentes aujourd'hui.<br /> Quitter son exuvie pour un insecte est un moment très délicat, il faut que tout se mette en place sans accroc, sans parler de la vulnérabilité de l'instant.<br /> Belle série. Elles fréquentent aussi mon jardin et m'offrent leur chant toute la journée, pour mon plus grand plaisir.<br /> Bonne journée Erika
Répondre
M
la chance que tu as d'avoir des cigales ! j'adore !<br /> par chez nous c'est très rare ! merci pour ce joli reportage !<br /> bon week end <br /> bisous
Répondre
L
C'est marrant que tu passes aujourd'hui cet article sur les cigales, car hier j'ai passé un long moment à en chercher sur leurs perchoirs et faire des photos ! Il faut dire que depuis quelques jours c'est une véritable invasion, et en vélo on se fait "attaquer" par des nuées de cigales ! Lunettes et bouche fermée sont obligatoires par endroits ! 😊<br /> Bisous et bonne journée
Répondre
E
Hier, lors de notre sortie en quad, heureusement que nous avions le casque et la "visière", car c'était affolant la quantité qui se fracassaient sur nous !<br /> Je n'avais jamais vu cela depuis notre arrivée dans le Sud.<br /> En revanche, j'ai la chance de les avoir en grand nombre dans le jardin (n'en déplaise aux touristes qui ne les aime pas)...<br /> Bon week-end<br /> Bises
C
Merci Érika pour ce reportage très intéressant, j'avais entendu parler de ce "processus" mais je n'avais jamais rien vu de tout ça ! Les cigales doivent bien aimer votre jardin, rien que pour ça ... ça valait le coup de déménager !<br /> Bon week-end, gros bisous.<br /> Cathy
Répondre
M
Tu nous offres là un bien beau reportage, des nouvelles vies qui commencent!<br /> Bises du jour<br /> Mireille du sablon
Répondre
L
Bonjour Erika <br /> Ayant vecu dans l'hérault j'ai eu la chance voir ces transformations quextu nous a si bien présenté. Merci pour ce beau reportage. Bon WE. Bisous .Huguette
Répondre
J
Superbe ce reportage, merci !
Répondre
M
Quelle merveille ! merci pour ce beau reportage qui nous montre la dernière mue de la Cigale... <br /> Très bonne journée et gros bisous.
Répondre