Baguage des flamants roses...

Publié le par l'Univers d'Erika

Ajout à l’article du 22 avril 2020.

Suite à ma publication, j’ai envoyé le lien de mon article à Christophe (contact de Hina) à la Tour du Valat afin qu’il me dise ce qu’il en pense…

Me revoilà donc aujourd’hui avec quelques informations complémentaires apportées à ma publication.

Les premiers flamants "marqués" en Camargue l’ont été en 1947 par Luc Hoffmann, fondateur de la Tour du Valat. Jusqu’en 1961, ce sont ainsi plus de 6400 poussins qui ont été marqués mais soit avec des marques allaires, soit avec des bagues métalliques donc non lisibles de loin.

Depuis 1977, plus de 27000 flamants ont été bagués en Camargue avec des bagues PVC.

Concernant la longévité, je trouvais déjà énorme que Hina ait pu photographier un flamant rose de 31 ans !

Il faut savoir que 98 quadragénaires, baguées entre 1977 et 1979, ont été revus l’an passé, dont 5 comme reproducteurs. Et pourtant, on est très loin du "record" de longévité… En captivité, un flamant est mort à l’âge de 83 ans au Zoo d’Adélaïde en Australie.

Voir l’article datant de 2014 : Le plus vieux flamant rose du monde s'éteint à l'âge de 83 ans.

J’espère que ce petit complément d’information vous a plu !

Baguage des flamants roses...

Depuis quelques semaines, Hina s'est trouvé une nouvelle occupation avec le repérage des flamants roses bagués. Avant le confinement à la maison pour cause du coronavirus, il avait pu envoyer à l'identification 39 numéros de bagues.

Un clic sur l'image pour afficher plus de détails !

Baguage des flamants roses...
Baguage des flamants roses...

C'est un peu par hasard qu'il a découvert que certains flamants possèdent des bagues. En regardant des photos prises à Port La Nouvelle, il a remarqué ce petit bout de plastique à la patte qui l'a intrigué et a donc fait quelques recherches...

Christophe, son contact est situé à la Tour du Valat en Camargue. Pour l'identification, il faut le numéro, la date et le lieu où l'oiseau a été vu. Suivant le n° de bague, ils sont envoyés aux différents chercheurs résidents en Espagne, en Italie ou en Turquie. En retour, il reçoit une fiche d'identification avec tous les lieux où il a été vu.

Voici 4 exemples de suivi : 

- N° 8|W3, bagué en 2003 en Espagne. Vu à Port Mahon, étang de Bages/Sigean.

- N°ATPL, bagué en 1989 à l'étang du Fangassier en France, il a beaucoup voyagé. Vu à Pont de Gau. Son historique faisant 10 pages, je ne vous ai pas tout mis...

- N° IZHB, bagué en 2010 en Italie a peu voyagé. Vu à Pont de Gau.

- N° FJBS, bagué en 2004 à l'étang du Fangassier en France. Vu à la cimenterie de Port la Nouvelle.

Baguage des flamants roses...
Baguage des flamants roses...
Baguage des flamants roses...
Baguage des flamants roses...
Baguage des flamants roses...

Un peu d'histoire sur le baguage des flamants roses :

Depuis plus de 40 ans, l’équipe scientifique de la Tour du Valat située en Camargue marque un échantillon de poussins nés sur la colonie du Fangassier, au milieu des marais salants. Cette opération permet de récolter un grand nombre d’informations à l’échelle méditerranéenne sur cet oiseau insolite.

Le baguage, une technique essentielle pour l’étude des flamants

Cette technique consiste à équiper chaque flamant d’une bague en plastique sur laquelle est gravé un code unique, lisible à l’aide d’un télescope à une distance suffisante pour ne pas déranger les oiseaux.

Le baguage se fait en plusieurs étapes : au préalable nos chercheurs observent et comptabilisent les poussins, notamment par un survol aérien et construisent des enclos où ils seront regroupés. Le jour J, les équipes réparties autour de l’étang rabattent environ 800 poussins dans les enclos. Puis ils sont pris en charge, un par un, d’abord par un porteur qui le donne à un bagueur qualifié, puis une autre personne le pèse, le mesure et relève son âge. Enfin le poussin bagué est relâché dans l’étang.

Ces bagues sont alors une mine de renseignements puisqu’elles vont permettre d’étudier les déplacements des flamants autour de la Méditerranée et de connaître leur âge, leur durée de vie, la fréquence de leur mode de reproduction, leurs sites de reproduction et d’alimentation…

Un programme à long terme de la Tour du Valat

Le baguage fait partie intégrante d’un programme d’études qui a débuté avec la création en 1954 de la Tour du Valat et qui a pris de l’importance en 1977 avec le marquage systématique des poussins. Aujourd’hui, le suivi de la population de flamants roses s’effectue au niveau de l’ensemble de la Méditerranée grâce à un réseau de chercheurs en Espagne, en Italie et en Turquie.

L’objectif des chercheurs en charge du projet est d’inciter à davantage de respect des zones humides et de promouvoir les actions pour la conservation durable de cette espèce dans les pays méditerranéens ayant encore peu de moyens.

Devenez parrain d'un flamant rose : vous serez informés par courriel de ses déplacements dès qu’il sera observé.

Baguage des flamants roses...

Merci pour tous vos petits messages de sympathie qui boostent pour continuer...

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter afin d'être avisés des publications.

Bonne journée à vous tous qui passez par là !

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Magnifique article !
Merci Erika de m'avoir orientée ici !
Au plaisir de te lire à nouveau sur mon blog
Répondre
E
Quand j'ai vu ton article j'ai tout de suite eu envie de te faire découvrir mes articles sur cet oiseaux emblématiques que nous allons voir quasiment chaque jour sur les étangs..
Merci de ta visite et à bientôt sur nos univers
O
Je les trouvais beaux ces flamants roses, mais avec ces infos je les trouve encore plus étonnants et magnifiques ! Merci pour ce travail de recherche très intéressant ! Au plaisir de vous rencontrer sur l'étang de La Palme, dans le village ou à l'Office.
Répondre
E
N'est-ce pas qu'ils sont étonnants ses magnifiques flamants roses !
Grace à tous vos renseignements, j'ai fait une très belle balade aujourd'hui dans le village et aux alentours.
De belles découvertes et rencontres très agréables...
Merci d'avoir pris de votre temps pour regarder mon blog.
L
Des observations intéressantes. Je ne connaissais pas.
En plus j avais loupé l article.

Gros bisous et belle journée.
Lavandine
Répondre
E
Une passion née il y a quelques mois suite à une découverte d'une bague très nette sur une photo.
Aujourd'hui il a plus de 130 bagues répertoriées...
Une aventure pour lequel je l'aide volontiers d'ailleurs.
Merci de ta visite et bonne première journée d'automne
Gros bisous
M
Très intéressant ton article sur le baguage des flamants roses. Oui cette année ils se sont bien reproduits avec cette pandémie (3 fois plus que d'habitude). Le confinement a offert un peu de répit à la nature et à ses animaux, fortement perturbés par l’activité humaine. Pour leur durée de vie, je ne pensais pas qu'ils pouvaient vivre aussi vieux. Bon début de semaine et merci de ton passage sur mon blog. Bises.
Répondre
E
Une passion née suite à la découverte d'une bague sur mes photos.
Un sujet très intéressant et tout comme toi je reste béate sur l'âge que peut atteindre un flamant !
En revanche cette année à cause du confinement et surtout du masque obligatoire, peu de juvéniles ont pu être bagués !
Bises et à bientôt sur nos pages.
N
Merci pour toutes ces explications, c'est très intéressant.
Je ne savais pas qu'on baguait les flamants roses.
C'est un très bel article avec de bien jolies photos.
Bises.
Répondre
E
De nombreux oiseaux sont bagués (des passereaux aux gros oiseaux).
Certaines cigognes en Charente maritime sont baguées, mais il est vrai que le regard ne se porte pas systématiquement sur les pattes.
A ce jour, Eric en est à la 115ème bague répertoriée !
E
Grâce au baguage, on peut avoir plein de renseignements sur eux. Je ne savais pas que les flamants roses vivaient aussi vieux que les hommes. Merci pour ce reportage.
Répondre
E
Merci de ta visite.
Ce fut pour moi aussi une vrai surprise !
Toujours bien d'avoir des contacts qui s'y connaissent...
Bisous
E
Bonjour Erika. Les compléments d'information sont très intéressants. J'espère que Hina pourra reprendre cette activité qui me plairait beaucoup à moi aussi. Bisous
Répondre
E
Voilà pourquoi je l'ai rajouté à l'article.
Hina espère bien y retourner prochainement... Mais seront-ils encore là ???
Merci de ta visite.
Bon week-end.
Bisous
M
De jolies photos accompagnées de riches informations - bonne soirée - bisous
Répondre
E
Merci !
Merci de ta visite
Bisous
C
merci pour toutes ces informations, c'est super interessant, j'avoue que j'ai appris plein de chose, merci à toi et à ton ami. pas trop présente sur le blogo, entre le boulot, les marque pages à finir, les masques et l'anniversaire de ma fille...bises.celine
Répondre
E
Ravie que cet article de permette d'en savoir un peu plus sur les flamants !
Pour les visites sur les blogs on fait comme on peut et heureusement qu'il n'y a pas que cela dans la vie.
Bon courage pour tout ce que tu entreprends et surtout l'anniversaire de ta fille...
Bises et douce soirée
M
Superbe photo!!et merci pour les infos ..Bonne soirée
Répondre
E
Merci de ta visite.
Bonne soirée à toi aussi !
M
Merci pour ces compléments d'infos. Il me semblait bien que lorsque j'étais étudiante à Marseille et que nous faisions des sorties nature en Camargue on nous avait parlé du baguage des flamants déjà à l'époque mais je n'en étais pas sûre ! Bisous et un bel après-midi
Répondre
E
C'est toujours intéressant d'en discuter avec les personnes concernées. Ravie que ce complément d'information te plaise !
Bisous
V
merci pour ces infos et je m'en lasse pas de ces flamands trop jolis
Répondre
E
Pouvoir les admirer sans avoir trop de kilomètres à faire c'est juste génial !
On a hâte de pouvoir à nouveau retourner les voir de plus près...
T
Merci pour cet article très intéressant!
Bonne journée
Bisous
Répondre
E
Contente que le complément d'information sur les flamants te plaise !
Bisous et douce soirée
V
je n'aurai jamais pensé que ces oiseaux puissent vivre si longtemps, merci!! gros bisous Erika. cathy
Répondre
E
Comme beaucoup d'entre nous on reste sans voix quand on lit le message !
Gros bisous
S
Merci pour ces infos.
Bonne journée.
Sylvie
Répondre
E
Ravie que ce complément d'information te plaise !
Bonne soirée
P
Merci pour toutes ces précisions. Belle journée sous le soleil, ça fait du bien. Bises
Répondre
E
Envoyer l'article à la Tour du Valat était une bonne idée afin de peaufiner les informations sur ce sublime oiseau !
En effet le soleil nous fait beaucoup de bien, on en oublie le confinement...
V
Bonjour Erika toujours de belles photos et un beau reportage.
J'espère que tu vas pouvoir rapidement reprendre tes balades pour nous faire découvrir d'autres trésors.
Bonne journée et bises à vous 2
Valérie
Répondre
E
En effet, j'ai hâte de pouvoir partir explorer de nouveaux lieux...
En attendant, j'ai encore des articles sur les Canaries à publier et bien d'autre choses...
Toi aussi tu dois avoir hâte de pouvoir ré ouvrir le bistrot où nous viendrons dès que cela est possible !
Bon courage à vous deux et à bientôt.
M
OUPS trop vite
Et bien se sont de sacrés voyageurs. Bonne journée. Gros bisous
Répondre
M
Très interessant ce complément d'information. Je n'aurai jamais pensé qu'un flamand rose puisse vivre aussi longtemps. Et bien ce sont de gr
Répondre
E
On aura tous appris quelque chose, d'où l'intérêt de demander aux spécialistes plutôt que de raconter n'importe quoi.
Je n'aime pas trop en dire dans mes articles, laissant le soin aux lecteurs d'aller approfondir quand le sujet intéresse...
Ce sont en effet de grands voyageurs et de pouvoir consulter leur historique, c'est juste génial !
Gros bisous à vous deux
C
Merci pour cette page très intéressante ...j'ignorais aussi que ces flamants pouvaient vivre aussi longtemps !
Bonne journée Erika
Bises
Répondre
E
Contente que le supplément d'article te plaise.
C'est idem pour beaucoup d'entre nous qui n'imaginions pas une si longue vie pour les flamants...
Douce soirée et merci de ta visite
J
je n'aurais pas cru que les flamands roses vivent aussi longtemps
bises
Répondre
E
Je l'ai appris moi aussi en lisant le message reçu de Christophe de la Tour du Valat !
Cela parait incroyable...
Hina a hâte de pouvoir repartir à la recherche de nouvelles bagues.
Bises et bonne semaine
D
La bague au doigt ? ;-))
Répondre
E
Deux même !!!
M
Très intéressante info sur les baguages, 83 ans !!!!! j'apprends quelque chose.
Continue tes reportages tu nous instruis,
Bonne soirée. Bisous
Répondre
E
Ravie que cela te plaise et c'est vrai que pour l'âge j'en suis restée bouche bée moi aussi !
Je continue mes articles et bientôt je te ferais faire le tous des étangs puis on repartira aux Canaries si cela te tente !!!
Douce soirée à vous deux.
Bisous
C
Désolée, mauvaise manip !
Merci Erika pour ce petit complément d'information.
Ah oui 83 ans, je n'aurais jamais imaginé autant !
Belle soirée, bisous !
Cathy
Répondre
E
Rassure toi je ne pensais pas moi non plus que les flamants pouvaient vivre aussi longtemps !
Douce soirée
Gros bisous
D
Coucou Erika
Je revois ton billet avec plaisir et lis ton complément d'explications
Oui 31 ans c'était déjà beaucoup mais 83 ans ... incroyable !
J'ai vérifié le lien, il n'avait pas changé en fait, c'est donc ok !
Bisous, bonne soirée
Répondre
E
En effet après réflexion... j'ai préféré garder sur le même article en changeant uniquement la date !
Encore merci de m'avoir mis en avant sur ton blog.
Bisous
N
grand travail de recherche explications complète
Je viens de recevoir la newslettre de cet article, cet oiseau est magbifique
Chez moi l'oiseau que je peu admiré et que j'aime beaucoup est le cygne
bonne soirée, bises
Répondre
E
Depuis notre arrivée dans la région on se régale de pouvoir admirer cet oiseau majestueux qu'est le flamant ! Hâte de pouvoir retourner les voir sur les étangs...
En Charente maritime, nous avions les cigognes et les cygnes aussi...
Bonne soirée
Bisous
C
Un grand travail de recherche; cela est certes passionnant pour celui qui le fait, doit amener à de bons moments de partage avec les ornithologues mais doit être également très prenant . Ta première photo est vraiment superbe. Bises et à tout bientôt.
Répondre
E
Cette recherche plait beaucoup à Hina qui a hâte de pouvoir y retourner afin de repérer de nouvelles bagues !
L'idée de faire découvrir l'article à Christophe de la Tour de Valat, c'est le plus pour améliorer le contenu... d'où la mise à jour de mon article.
Bisous et bonne soirée à vous deux
M
Bonne occupation pendant ce confinement
Merci pour toutes ces informations et superbes photos pour nous permette d'en connaître davantage sur ce superbe animal
Passe un agréable dimanche
Bisous
Répondre
E
Pas vraiment, car justement il ne peut plus aller chercher les gambettes baguées !
C'est toujours intéressant d'avoir l'avis du professionnel surtout quand c'est son job au quotidien.
Bisous et douce soirée
C
oh un article fort enrichissant, merci pour ce travail, c'est impressionnant de voir la longévité de certains. merci. bises.celine
Répondre
E
L'article est né suite à l'historique du flamant de 1989 qui nous a beaucoup surpris nous aussi...
Bonne soirée.
Bises
J
c'est dommage que je n'en ai point par ici j'aurais bien aimé les observer moi aussi
bises
Répondre
E
Il te faudra revenir dans la région, car ils sont un peu partout je dois dire... sans pour autant aller en Camargue où nous retournerons dès que cela sera possible d'ailleurs.
Merci de ta visite et bonne journée.
Bises
E
Bon jour Erika. Bravo à Hina pour cette action, et à toi pour les photos et explications. Je suis impressionnée de voir qu'un flamant rose peut vivre aussi longtemps, 31 ans pour ATPL et se déplacer autant. Bonne journée et bisous
Répondre
E
Nous l'avons été tout autant quand l'historique de la bague nous ai parvenu.
Malgré que nous avions eu quelques explications lors de notre première visite à la Réserve de Pont de Gau.
Dommage que le confinement nous bloque chez nous... car il aurait pu en découvrir bien davantage !
Tu as eu de la chance, je n'ai pas mis les 10 pages de l'historique du ATPL que Hina a reçu !!!
C'est hallucinant de découvrir les kilomètres qu'ils font dans une vie.
Bisous et douce journée
D
C'est top cette histoire.
Et j'imagine bien Hina faire çà, il pourrait se faire embaucher !
Merci pour ce descriptif fort intéressant.
De très belles images de ces magnifiques oiseaux.
Bisous
Répondre
E
Tu as tout à fait raison pour Hina !
Je ne crois pas qu'il ait envie de se faire embaucher... Demande-lui !.
Contente que cela te plaise...
Bisous
C
Voila quelque chose qui doit être très intéressant !
Bon c'est chouette que Hina se soit trouvé cette passion.
Belle soirée, gros bisous !
Cathy
Répondre
E
Je n'aurais pas sa patience pour le faire.
En revanche, faire un article sur le sujet me semblait très intéressant...
Gros bisous
G
Je connaissais le bagage! Mais pas avec autant de détails!
Merci pour cet article super!
Une région qui me parle!
Bonne soirée!
Répondre
E
C'est un pur hasard qui a fait que Hina s'y est intéressé !
D'où l'idée d'en faire un article...
Bonne fin de semaine
J
je suis passe en train au moins 60 fois dans ce lieu en allant a Perpignan on voit bien les flamants roses sur le etangs bon courage pour le baguage
Répondre
E
C'est vrai qu'ils sont un peu partout ses superbes flamants roses et c'est tant mieux pour nous...
Merci de ta visite.
S
Intéressant cet article, merci pour les infos. Bisouxxx
Répondre
E
Contente que cela te plaise !
Bisous et douce soirée
P
Hâte de pouvoir retourner aux étangs pour repérer les gambettes baguées. Bises
Répondre
E
Hina espère la même chose que toi...
Bises
L
Beau reportage sur le baguage.Quand je passais mes vacances dans le Gard et l'Hérault, je m'attardais souvent devant les colonies de ces beaux oiseaux majestueux et si élégants.
Bisous
Répondre
E
C'est ce que nous avons fait la première fois que nous sommes allés en Camargue !
Cela ravive pour toi de bons souvenirs j'imagine...
Bisous
L
Un très beau reportage sur les flamants roses et jolies photos!! C'est très intéressant......
Bisous et douce soirée
Répondre
E
Merci pour lui !
Bisous et douce fin de semaine
M
J'en ais appris des choses sur les flamants et je remarque qu'ils vivent veux.
Répondre
E
Ce fut pour nous aussi une surprise quand on a découvert l'historique de ce flamant de 31 ans !
C
Moi qui habite à deux pas de la Camargue, je languis de les retrouver "mes" flamants roses ! Bientôt, bientôt j'espère. Bises.
Répondre
E
Comme je te comprends !
Depuis que j'ai découvert la Camargue, j'ai moi aussi très envie d'y retourner...
Bisous
M
un très beau reportage sur les flamands ! interressant ces baguages pour suivre leurs voyages !
bisous
Répondre
E
J'ai trouvé sympa de mettre en avant le travail de Hina suite à l'historique du flamant qui a 31 ans...
Ravie que cela te plaise !
Bisous
D
on dit qu'il ne faut pas déranger les colonies d'oiseaux, au point de tenir à distance de l'homme certaines espèces ; le baguage n'est il pas stressant, comme de se faire passer la bague au doigt d'ailleurs?
Répondre
E
Le baguage étant fait sur des juvéniles avec beaucoup de précautions, ils doivent vite oublier.
C'est le seul moyen de faire un suivi et cela en ai de même pour plein d'oiseaux.
Ah bon ! Se faire passer la bague au doigts est stressant !!!
M
Tes photos sont superbes et ton article est très intéressant.
Répondre
E
Merci pour lui !
C
Les historiques de vie sont un peu fastidieux à lire mais pour ceux qui répertorient, suivent baguent, analysent, ce sont des éléments précieux.
Dans le secret, pourras tu me dire qui est Hina ? Il a une passion tout à fait de circonstance et plus enrichissante que les programmes télé. Bises pluvieuses.
Répondre
E
Qui est Hina ???
C'est un secret...
Au départ, je ne pensais pas faire d'article, mais quand il a reçu l'historique de celui de 1989, je me suis dis que je pouvais peut-être faire un article sympa sur le sujet... Et il est là sous tes yeux.
Gros bisous et à bientôt j'espère !
D
Bonjour Erika
Quel travail de patience .... mais ça doit être passionnant !
Oui j'ai remarqué qu'il y en a certains qui sont bagués à Pont-de-Gau, du coup, en lisant ton billet, j'ai repris mes photos (à venir bientôt sur mon blog)
J'y vois le JHJV, bagué à droite et à gauche il a aussi une bague avec un n° que je ne peux pas lire ... j'ai aussi le FFAC et un juvénile le AZXX
Merci pour ce billet très intéressant et Bravo à vous 2, à Hina pour ses recherches et à toi pour cet article bien construit !
Bises, bonne fin de journée
Répondre
E
Merci pour lui. Je te tiens au courant...
Bisous et bonne fin de semain
D
.... et à Sigean, j'ai le JTNB, le DPST, le XNVF et d'autres !
S
Très beau billet.
Sylvie
Répondre
E
Merci !
Belle et douce journée
B
Waouh, c'est super intéressant. Hina a trouvé une belle occupation. Je ne savais pas tout ça, j'aime beaucoup. C'est vraiment impressionnant et incroyable de trouver un flamant rose bagué en 1989 !
bisous, Béa
Répondre
E
Te voir là aujourd'hui me fait plaisir.
Une occupation super intéressante stoppée par le confinement...
Je peux te dire que pour lui aussi ce fut une véritable surprise quand l'historique de 10 pages lui est parvenu !
Gros bisous à vous 4
F
Bravo trés intéressant, quel bel animal !!!!
Répondre
E
Cet oiseau est sublime !
J'adore le voir en vol (OK je ne risque pas de voir les bagues).
Merci de ta visite et bonne journée à vous 4.
Gros bisous
V
rhooo, c'est génial ça!! je n'en ai jamais vu avec une bague... sympa de connaitre le chemin qu'ils font!! gros bisous Erika. cathy
Répondre
E
Il faut un bon objectif pour repérer la bague, mais surtout pouvoir la lire...
Et comme ils sont souvent assez loin de nous, on n'y prête guère attention.
Pour ma part, je suis trop concentrée sur ma photo de groupe et individuelle !
Mais, l'oeil avisé de Hina m'a ouvert les yeux sur une autre façon de regarder ce sublime oiseau !!!
Je suis certaine que toi aussi tu les regarderas différemment, la prochaine fois que tu les verras !
Gros bisous