Chenal de la Grève à La Tremblade

Publié le par l'Univers d'Erika

Le chenal de la Grève...
Le chenal de la Grève...
Le chenal de la Grève...

Le chenal de la Grève...

Sur le chenal, avant la saison, c'est l'effervescence, (travaux de peintures, installation des terrasses et des fours à éclades...) afin que tout soit prêt à l'arrivée des touristes... Suivant la saison...on peut déguster sur place  ou emporter des huitres et autres crustacés.  De temps en temps... j'aime m'y promener, mais aussi m'arrêter dans une cabane afin de savourer quelques huitres.

Les restaurants sont tenus par des familles d’ostréiculteurs, qui mettent en avant les spécialités charentaises, tel l'éclade de moules, que nous venons de déguster à "La Bonne Renommée" avec des amis. Ce fut un régal !

Je n'y étais jamais venue le soir, dommage ... car le  spectacle est complètement différent... A la nuit tombée, les restaurants sont pris d'assaut... le chenal s'illumine !

Un peu d'histoire...

Le Chenal de La Grève s'étire sur deux kilomètres, bordé de part et d'autre de cabanes typiques...
La Tremblade et le port de La Grève sont amarrés sur la rive gauche de l’estuaire de la Seudre, proche de l’embouchure et du pertuis de Maumusson, bras de mer entre le continent et l’île d’Oléron.

Les cabanes ostréicoles alignées sur la rive droite du chenal, côté opposé à la route, constituent un élément essentiel du patrimoine et un symbole de La Tremblade. Sur la gauche de la route en allant vers la Seudre, on trouve des bâtiments abritant les activités de tri, de préparation, de conditionnement et d'expédition des huîtres. Dans ces établissements, on prépare l'huître de Marennes Oléron. Il faut trois à quatre ans de travail pour amener une huître à maturité. Captage (en collecteurs ou en filets) des petites huîtres en Seudre, élevage dans les parcs en mer, affinage en claire, un parcours long et rythmé par les marées.

L'éclade de moules...
L'éclade de moules...

L'éclade de moules...

Commenter cet article

celine 02/08/2016 07:03

j'avoue que les moules ne sont pas mon plat préféré, ayant été malade une fois, mais ce coin semble bien sympa. bises. celine

l'Univers d'Erika 02/08/2016 08:22

J'aime flâner sur le chenal, surtout quand c'est marée haute. Les cabanes y sont très nombreuses... Une odeur particulière y règne...
J'adore les moules... Durant les vacances, j'en mange quasiment tous les soirs !
Je n'ai jamais été malade d'en avoir trop mangé...
Bises, Erika